Cette œuvre d’équilibre interroge le corps de la femme à travers

trois silhouettes à la fois proches et dissemblables.

Le fil s’enchevêtre,

sans torsion inutile, pour donner chair aux personnages. Insouciance ?

Le bois semble marquer les distances.

Les Trois Grâces


Sculpture bois / métal